Conseils Educations Enfants

Comment enseigner le vélo à son enfant ?

Apprendre le vélo est une étape importante dans la vie d’un enfant. En sachant faire du vélo, l’enfant se sentira grandir, devenir indépendant et libre. Les psychologues voient les choses d’un œil plus professionnel. Le vélo est un jeu qui ouvrira les portes vers une meilleure vie sociale. Sans compter que cela aide l’enfant à se responsabiliser et à avoir confiance en lui. Mais, dans le cas ou dans l’autre, pour que l’enfant puisse faire du vélo, il faut lui enseigner. Mais cette tâche n’est pas une mince à faire.

Commencez par bien choisir le vélo de votre enfant ?

Lorsque vous achetez un vélo pour votre enfant, veillez à choisir un vélo adapté à son âge et à sa taille pour lui faciliter l’apprentissage. C’est sans compter bien évidemment sur le prix et le style ainsi que la marque des accessoires. Généralement, pour les moins de 5 ans, les experts conseillent encore les modèles à 3, voire 5 roues. Ils sont plus stables et présentent donc moins de risques. Ce n’est qu’une fois passé le cap des 5 ans que l’on conseille aux parents d’initier leurs enfants aux vélos 2 roues. Pour ce faire, il suffit de retirer les 2 petites roues arrière du véhicule. Et c’est là que le véritable apprentissage commence.

Tout commence par les indications

Avant de tailler la route avec son vélo, votre enfant doit d’abord être à même de l’apprivoiser. C’est pour cela que la première étape de l’apprentissage consiste à donner toutes les indications dont votre enfant aura besoin afin de bien piloter son bolide. Montrez-lui les pédales, les freins et les différents mouvements du guidon de son vélo. Cela lui facilitera la prise en main. Même si cela vous parait évident, vous devez également lui monter comment positionner ses pieds, aussi bien à l’arrêt que pendant la conduite : question de sécurité oblige. Pensez également à bien positionner le siège du vélo avant que votre enfant ne prenne le départ. Selon les règles de sécurité, le dos du conducteur doit rester bien droit pendant la conduite. La hauteur doit être optimale pour permettre à l’enfant d’atteindre sans problème les pédales et le sol.

Équipez votre enfant

Pour des raisons de sécurité, bien positionner le siège et régler les pédales du vélo ne sont pas les seuls préparatifs à faire. Vous devez également équiper vos enfants. Pour cela, vous devez lui attacher des genouillères et lui demander de porter un casque de protection, mais aussi des gants.

Accompagnez vos enfants

Tout le monde à sa propre méthode pour enseigner le vélo à ses enfants, néanmoins, les astuces commencent toujours par la même étape : un accompagnement de l’enfant sur la route. Le but étant de lui permettre de trouver facilement et rapidement son équilibre. Lorsque vous commencerez par enlever les petites roues de côté, veillez à toujours rester à ses côtés. Vous pouvez par exemple faire des petits pas à côté de lui en tenant son vélo afin de remplacer les appuis. Tout en le poussant, utilisez un ton calme et rassurant pour lui expliquer l’importance de bien regarder devant soi quand on conduit un vélo. Une fois qu’il aura saisi le principe, vous pouvez augmenter de plus en plus la vitesse à laquelle vous le poussez. Bien évidemment, vous ne serez pas toujours à ses côtés. Une fois que votre enfant aura trouvé son rythme, vous pouvez le lâcher. Certains lâchent l’enfant sans prévenir, d’autres préviennent pour éviter les accidents et les mauvaises surprises. En règle générale cependant, c’est la première option qui est la plus usitée. Elle a un effet placébo sur les enfants. Ils ont plus confiance en eux et ont donc plus de chance de réussir rapidement à apprivoiser leur véhicule.

S’attendre à quelques chutes

En tant que parent, on a souvent du mal quand nos enfants se blessent. On a donc tendance à leur faire éviter les activités risquées comme le vélo. En effet, comme le dit si bien l’expression, « on ne peut savoir-faire de vélo sans tomber ». Il faut donc d’emblée savoir faire la part des choses et se préparer. En cas de chute, vous ne devez pas infantiliser votre enfant ou lui faire peur d’avantages. Il est aussi déconseillé de se précipiter au risque de le choquer. Il faut savoir le rassurer et l’inciter à reprendre la route à bord de son vélo. Ce n’est qu’en persistant qu’il saura conduire.
On ne vous dit pas non plus de le laisser par terre après sa chute. Le tout est de savoir trouver les bons mots, pendant que vous le relevez et le soignez, pour qu’il ose de nouveau monter sur sa monture. Le délai d’apprentissage du vélo varie d’un enfant à un autre. Certains apprennent en quelques minutes, d’autres en plusieurs semaines. Il ne faut donc pas décourager votre enfant s’il chute du premier coup ou qu’il ne réussit pas à trouver le bon équilibre pendant les premières séances. Pour faciliter les choses, on vous conseille d’utiliser une trajectoire rectiligne pour commencer. Vous apprendrez les virages après coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *