Conseils

Femme enceinte, préparez-vous à l’accouchement

Les faits montrent que, bien souvent, une femme a des douleurs insupportables lors du travail parce qu’elle a été mal préparée. Qu’en est-il de vous ? Est-ce que vous êtes décidée à accoucher sans péridurale ? Vous seule pouvez trancher sur cette question, sauf avis contraire de votre médecin. Si vous voulez maintenir votre choix d’accoucher sans péridurale, alors, ne négligez pas chaque étape de la préparation, c’est primordial.

Accoucher sans douleur

Un accouchement naturel, sans péridurale, s’accompagne généralement de douleurs. L’intensité et la durée des douleurs diffèrent d’une femme à une autre et cela peut dépendre également du fait qu’une femme soit primipare ou si c’est sa deuxième, voire sa troisième grossesse. Mais nulle ne peut savoir à l’avance comment sera l’intensité réelle de la douleur. Aussi, une bonne préparation s’impose. Vous souhaitez certainement accoucher sans douleur, ce qui est possible grâce à la péridurale que l’on vous injecte dès le début des contractions ou sans péridurale, mais en étant bien préparée. Il existe des exercices à faire au niveau du bassin et du périnée qui permettent d’assouplir les muscles sollicités durant le travail et pendant l’accouchement. Si vous êtes bien entourée, si vous recevez toute l’affection et tout l’amour dont vous avez besoin durant votre grossesse et au moment de l’accouchement, vous serez davantage prête. Une préparation psychologique est aussi essentielle pour que vous ne soyez pas surprise de la brusquerie des premières contractions. Si vous savez à peu près à quoi vous devez vous attendre, alors, vous serez mieux prête le jour J. alors, ne ratez pas vous séances de préparation à l’accouchement. Ces séances vous apprendront comment accoucher naturellement, les astuces pour gérer la douleur, etc.

Lorsque la césarienne est inévitable

Des femmes qui demandent la césarienne, car elles ne souhaitent pas endurer la souffrance liée au travail et à l’accouchement ou bien parce qu’accoucher par voie basse ne les séduit pas trop. Le nombre de femmes dans cette situation augmente de plus en plus. Ceci étant, une césarienne peut être ordonnée par le médecin si la dilatation du col tarde trop et si l’enfant est en souffrance, ou s’il est mal engagé, avec le cordon qui s’enroule autour du cou par exemple. Si dans votre cas, la césarienne ne peut être évitée, rassurez-vous, vous ne ressentirez aucune douleur. On vous mettra soit sous anesthésie générale soit sous anesthésie locale. Ce qui est sûr, c’est que vous ne sentirez aucune douleur. Par contre, après l’opération, attendez-vous à ressentir un peu de douleurs, surtout lorsque vous devez commencer à marcher ou quand vous portez des objets lourds par exemple. Vous recevrez toutes les instructions et l’aide médicales nécessaires pour être en bonne forme afin de pouvoir vous occuper de votre nouveau-né. La sage-femme, qui s’est occupée de vous, vous expliquera ce que vous devez faire pour atténuer les douleurs et pour mieux vivre la période post-césarienne.
Bref, avec l’accouchement naturel, vous souffrez pendant le travail et à l’accouchement. Avec la césarienne, vous souffrez après la naissance de bébé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *